I.Généralités

 

Les images que vous voyez sur vos écrans sont stockées dans des fichiers. Il existe plusieurs formats d'images, c'est-à-dire plusieurs façons de coder l'image dans un fichier. Selon le format, l'image prend plus ou moins d'espace disque et est de plus ou moins bonne qualité.

 logo.BMP logo.jpg (jpeg)  logo.png  logo.gif 
Taille 159ko Taille 11ko Taille 22ko Taille 8ko

 

1.1. Image.bmp

 

Le Bitmap (bmp) est un format non compressé (contrairement aux JPG, PNG, GIF etc.)
Concrètement, cela signifie les choses suivantes :

Le fichier est très rapide à lire, contrairement aux formats compressés qui doivent être décompressés.

La qualité de l'image est parfaite. Certains formats compressés comme le JPG détériorent la qualité de l'image, ce n'est pas le cas du BMP.

Mais le fichier est aussi bien plus gros à charger puisqu'il n'est pas compressé !

Attention, le format bmp n'est pas pris en charge par les navigateurs web. 

 

 

1.2. Image.jpeg ou Image.jpg

Le format jpeg ou jpg (Joint Photographic Experts Group)est un format de compression très efficace mais avec perte de qualité. Plus l'image est compressée, plus la qualité de l'image diminue. Il convient donc de trouver un compromis permettant un chargement rapide tout en gardant une qualité acceptable. Les logiciels graphiques permettent de régler le facteur de compression qui va de 1 à 99.
Le format JPEG est particulièrement adapté et recommandé pour les images de type Photographies, il peut supporter en effet 16.7 millions de couleurs et donne un bon rendu pour les images nuancées et les dégradés. Le format JPEG ne supporte pas la transparence et ne permet pas de créer des animations.

5466 octets

2506 octets

1147 octets


compression faible


compression moyenne


compression forte

JPEG: La qualité de l'image diminue avec l'augmentation du facteur de compression

 

1.3. Image.gif

Le format GIF (Graphics Interchange Format) est un format qui utilise une compression sans perte de qualité.

Les images au format GIF peuvent contenir un maximum de 256 couleurs, ce qui rend ce format peu adapté pour les photographies, les images nuancées et les dégradés. Par contre ce format donne d'excellents résultats pour les images avec un petit nombre de couleurs, les logos, les formes géométriques, boutons etc...
Le format GIF supporte la transparence et il permet également de créer des animations : les GIFs animés.
L'option d'entrelacement permet d'afficher l'image progressivement, l'image étant flou au début du chargement et devenant de plus en plus précise.

Le même GIF animé transparent sur 2 fonds différents.
A droite le contour n'est pas net. Pour éviter cela, il peut être utile dans certains cas de créer les GIFs transparents (animés ou non) avec une couleur d'arrière plan qui se rapproche du fond sur lequel ils seront utilisés avant de rendre cette couleur d'arrière plan transparente.

 

2879 0ctets

243 couleurs utilisées

2232 0ctets

32 couleurs utilisées

901 0ctets

16 couleurs utilisées

Incidence du nombre de couleurs sur le poids et l'apparence des GIFs

 

1.4.Image.png

Le format PNG (Portable Network Graphics) utilise une compression sans perte de données.
Le PNG supporte comme le GIF une palette indexée jusqu'à 256 couleurs, mais également les niveaux de gris jusqu'à 16 bits et les couleurs réelles jusqu'à 42 bits.
Le PNG supporte la transparence ainsi que 254 niveaux de transparence partielle.
Il possède également une méthode d'entrelacement très performante.
Les fichiers PNG sont généralement plus légers que les GIF, par contre le PNG est moins performant que le JPEG pour la compression des photographies.
Le PNG ne permet pas de créer des animations.

Dans l'image ci-dessous, Mario est créé une association d'image png (pour la transparence) et le fond est réalisé en jpg. 



Source : http://www.polygon.com/2015/10/21/9584302/super-mario-bros-speedrun-world-record

 

II. RVB

Rouge vert bleu, abrégé RVB (ou RGB de l’anglais red green blue), est un format de codage des couleurs.
Ces trois couleurs sont les couleurs primaires en synthèse additive. Elles correspondent en fait à peu près aux trois longueurs d’ondes auxquelles répondent les trois types de cônes de l’œil humain. L’addition des trois donne du blanc pour l’œil humain.

Voir l'animation Flash pleine écran.

Elles sont utilisées pour coder les images, les photos et les vidéos afin d’obtenir toutes les couleurs visibles par l’homme.

Les couleurs en informatique sont codées sur 3 octet (1 octet = 8 bits = 10111001). 

III. Pixels

Le pixel, souvent abrégé px, est l'unité de base permettant de mesurer la définition d'une image numérique matricielle (tableau 2 dimensions). Son nom provient de la locution anglaise « picture element », qui signifie « élément d'image ».

Le pixel est l'unité minimale adressable par le contrôleur vidéo. C'est aussi l'unité utilisée pour spécifier les définitions d'affichage (largeur × hauteur) :
la définition du VGA (« Video Graphics Array ») est de 640 × 480, soit 307 200 pixels ;
la définition du Super-VGA, ou S-VGA (« Super Video Graphics Array  ») est de 800 × 600, soit 480 000 pixels ;
la définition du XGA (« Extended Graphics Array ) est de 1 024 × 768, soit 786 432 pixels ;
la définition du SXGA (« Super Extended Graphics Array ») est de 1 280 × 1 024, soit 1 310 720 pixels ;
la définition du 4K (« Ultra Extended Graphics Array ») est de 3 840 × 2 160, soit 8 294 400 pixels.

 

À chaque pixel est associée une couleur, usuellement décomposée en trois couleurs : Rouge Vert Bleu (RVB).

z

Applications

 

Fil de navigation